Jean-Michel Weiss, la rencontre PDF Imprimer Envoyer

WEISS J-MSuite à  un grave problème de santé pour lequel la médecine allopathique n’arrivait pas à me traiter, je consultais une personne qui pratiquait entre autre des soins avec les filtres de couleurs...Ma santé fut rétablie.

Cette personne avait elle-même suivi une dizaine d’années auparavant une formation avec Jean-Michel Weiss.

Quatre ou cinq  ans après, je souhaitais en connaitre davantage sur la couleur. Par le plus grand des « hasards » un de mes amis (qui avait lui-même effectué cette formation), ami depuis plus de 15 ans de Jean-Michel Weiss, me proposa de le rencontrer en assistant à un de ses stages sur la région parisienne.

Ce fût une rencontre Exceptionnelle comme il en existe peu, voir pas du tout dans une vie. Une symbiose qui faisait dire aux stagiaires présents que nous étions sur une même longueur d’ondes, que nos champs vibratoires étaient certainement en communion.

Le Gouverneur* des Couleurs, Jean-Michel Weiss m’a dès cette rencontre fait définitivement entrer  dans son Monde aux vibrations colorées.
Pour lui une "évi-dence", une "re-co-naissance", au-delà de la conviction. J’étais la personne qu’il souhaitait désigner pour prendre la relève, estimant que mes « qualités » comme il aimait à le dire, répondaient à sa préoccupation quant à la suite. Un accident de voiture avait failli interrompre sa trajectoire...

Pour moi la surprise, l'étonnement d'une telle demande.

Sa décision allait m’investir d’une lourde responsabilité. De prime abord je refusais, estimant que d’autres étaient probablement et certainement plus compétents que moi pour transmettre ce qu’il souhaitait. 
« Si tu n’acceptes pas de prendre la relève, dis-toi que ce sera la fin de ce que tu trouves magique», cette phrase résonnait à mes oreilles, réalisant qu’il était impensable que tout puisse s’arrêter à son départ, lui qui avait fait acte d’humanisme la plus grande partie de sa vie. Ses découvertes, sa démarche, devaient perdurer afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre.

Ses arguments, sa détermination, sa confiance en moi, sa conviction ont fini par me convaincre. J’ai accepté d’œuvrer dans ce sens, celui de perpétuer son enseignement en restant fidèle à sa philosophie, à son état d’esprit.

C’est ainsi, que je fus « élue » par Jean-Michel Weiss pour reprendre le « Flambeau ». Formée durant de nombreux stages et en dehors de ceux-ci, il m’a transmis des connaissances précieuses pour que je transmette à mon tour et que d’autres puissent  utiliser les vibrations colorées.

Avec les années et l'expérience Jean-Michel Weiss estimait que l’Homme n’avait plus le temps, qu’il fallait qu’il puisse passer à l’essentiel et agir dans ce sens. Davantage basés sur la théorie à l’époque, ses stages se sont axés au fil du temps sur plus de  pratique.
Beaucoup de ce qu’il enseignait auparavant et qui correspondait à là où il en était de ses recherches, n’était plus obligatoirement  nécessaire pour pratiquer et obtenir des résultats conséquents.

Comme beaucoup de thérapeutes,  mon but n’est pas de maintenir les personnes dans une problématique de vie, dans un mal être physique. Mais de les aider au mieux pour qu’elles soient autonomes et se servent de leurs Ressources intérieures.

Ma démarche a toujours été de donner, de diffuser ce que « j’ai » ou ce que je « sais » afin de faire bénéficier le plus grand nombre.

Chaque fois que j’ai souhaité découvrir, je suis allée à ce que j’appelle la Source. Ceci étant encore plus valable  pour les personnes auprès desquelles j’ai cherché un Enseignement.

Jean-Michel Weiss était la Source en matière de colorthérapie ou chromothérapie en France, dont beaucoup se sont inspirés et revendiquent aujourd'hui la paternité.

Ses nombreux travaux, ses recherches, ses créations ont fait de lui un précurseur en soins colorés. Sa démarche en la matière n'a pas d'égale, car simple et à la portée de tous.

Comme le disait Christian Charrière*, dans la préface du livre écrit par Jean-Michel Weiss « Se soigner et guérir par les couleurs et les sons », paru pour la première fois en 1993 et réédité plusieurs fois depuis :

« Quand l'homme, demain, aura pris conscience qu'avant d'être un corps physique, il est d'abord un être invisible, une puissance spirituelle venue s'incarner sur terre comme le pied rentre dans la chaussure et le doigt dans l'anneau, cette «médecine» douce sera celle du Verseau »

Un autre précurseur, car il semblerait que nous y soyons...

On peut constater aujourd'hui l'apparition de traitements par la couleur dans certains hôpitaux parisiens et ailleurs, sous le terme de chromothérapie. De nombreuses personnes aujourd'hui n'hésitent plus à  afficher qu'elles pratiquent la colorthérapie, en tant que professionnels de la santé. Médecins, chirurgiens, médecins acupuncteurs et bien d’autres l’attestent.  Tout comme Evelyne Tomatis Docteur en médecine, qui a « pratiqué l'acupuncture classique...puis l'auriculothérapie » pour s'intéresser ensuite « aux médecines énergétiques nouvelles dont la colorthérapie» (Site alavie).

Des espaces de bien-être présentent la chromothérapie sous une certaine forme...

Le néophyte doit savoir que ce qui est proposé en institut même si cela est agréable sur le plan visuel, ne peut être associé à un traitement tel que Jean-Michel Weiss le pratiquait, durant plus de 30 ans avec résultats à  l'appui. Précision importante, car bien souvent, lorsque l'on parle à  certaines personnes de chromothérapie, elles répondent « Oui, je connais, l'institut dans lequel je vais propose des bains...».

Alors à  toutes les personnes qui croient « connaitre » le pouvoir des couleurs uniquement à travers un Institut de bien-être, je réponds « Non, vous n'imaginez pas ce que traiter par la couleur signifie réellement».

Je ne suis pas Jean-Michel et ne pourrai JAMAIS le remplacer pour ceux qui auraient aimé le connaitre. Il ne souhaitait pas que je devienne son «clone» mais que je m'approprie son enseignement en fonction de ce que j'étais.

Désireuse de respecter ses volontés, sa démarche, sa confiance, afin de ne pas trahir plus de 30 ans de recherches dans le domaine des couleurs, désireuse de lui rendre hommage en faisant perdurer la Mémoire d’un homme de génie au-delà de 84 ans, mon objectif  est de transmettre ce qui m’a été transmis, à tous ceux qui le souhaitent et sont  dans une dimension de « Non Pouvoir », en rajoutant à cette dimension mes expériences.

Je remercie la Vie de cette Rencontre.

*Christian Charrière, écrivain, journaliste auteur de « Le Maître d’âme » - « Le Baptême de l’ombre »« Les Vergers du Ciel », etc.

Départ | Son Témoignage | Hommages Souvenirs | Colorthérapie ou chromothérapie | Témoignages après stagesHaut de page

 

Dernière minute

- La chronobiologie et les instants favorables

- Pérennité du traitement à distance

- Art thérapie et couleurs

- Les élixirs minéraux et les couleurs

- Aromathérapie et couleurs

- Association des cristaux et des couleurs en tant que traitement

- Couleurs et Sons, pratique de shiatsu à travers le Tao du son

- Méridiens, acupuncture, équilibre Yin/Yang

- Visualisation, respiration, projection des couleurs

- Géobiologie à partir des couleurs, des modulaurs, de la sphère

- L'habitat à travers le Feng-shui et les couleurs qui en dépendent

- La sphère: expérience de méditation

- Antenne de Lecher et couleurs, qu'est-ce qui change?

- Le pendule: outil de traitement et application

- Les formes sacrées dont le métatron

- Monuments sacrés et nombre d'or

- La médecine vibratoire

- L'eau et les applications colorées

- Difficultés sur le Plan Relationnel et traitements colorées

- Couleurs et maladie de Parkinson

- Couleurs, Psoriasis et zona

- Couleurs et cancer

- Ostéopathie Cranio-sacrée et Couleurs

- Les lettres hébraïques et leur force vibratoire

- Les Runes et leur force vibratoire

- Expériences avec "L'œil de Dieu" ...